Reflexio

dimanche 8 février 2009

Ça change, bougeons.

Filed under: NTIC,Polémique,Reflexion — ginklpios @ 12:44
Tags: , ,

J’introduis ce billet par une vidéo des plus intéressantes: une intervention de Serge Soudoplatoff, ça dure 45 minutes. Elle a été donnée le 4 juillet 2008 au CEDAP et est intitulée : « Comment Internet change nos organisations »

Via le framablog.

Ici, je voulais insérer une vidéo, mais 1é »§!:9_è de wordpress n’accepte que les vidéo de Youtube ou Dailymotion. Vivement que la video soit géré en natif par tous les navigateurs… (bon, au moins Firefox, Opéra et Safari alors…) Donc suivez le liens vers le framablog pour visionner la vidéo!

Entendons-nous bien, j’ai d’autant plus aimé cette intervention que son auteur a un œil critique sur notre beau pays.

Sa critique ratisse assez large (tout comme le reste de son intervention), avec des passages sur la sécurité sociale, sur l’innovation, l’entreprise, sur le monopole bancaire, et naturellement sur la politique du gouvernement sur internet (faut dire que ça, c’est pas difficile…). Et à chaque fois il faut bien dire que sa critique résonne plutôt bien en moi.

Donc voilà ce qu’il en ressort de mes réflexions politiques (qui sont apparues ces derniers mois; avant cela, je ne me sentais pas vraiment concerné par tout cela, malgré le fait que j’ai voté lors de l’élection présidentielle…). Je sais, ça n’a pas grand chose avoir avec la vidéo; et d’ailleurs ne lui associez pas mes commentaires! Mais voilà, ça m’inspire. Et d’abord j’écris ce que je veux sur mon blog! (En espérant ne pas finir en taule tout de même. Ça s’est vu il n’y a pas longtemps dans un pays qui me semble tout de même « civilisé »)

En France, on est face à une politique hybride, ou plutôt « à deux tranchants »: d’un côté on cherche a nous effrayer avec « l’insécurité » et les banlieues. On cherche à stigmatiser toute une génération on les traitant de « pirates » parce qu’ils ne sont pas satisfait de « l’offre culturelle » mise à disposition par les majors. On installe partout des camera de vidéo surveillance, des radars. Mais ceci n’est que la face visible de l’iceberg. Dans l’ombre, on trouve Edwige et les différents registres tenus par l’État et l’armée; on trouve la censure sur internet, camouflée derrière la bonne intention qui veut lutter contre la « pédophilie sur internet »; on trouve la surveillance sur les téléphones portables autant au niveau des conversation que de la localisation de l’abonné.

De l’autre côté on cherche à nous rassurer. On a ce président omniprésent qui semble vouloir s’occuper de tout. Il veut être partout, faire tout, et bien sur ramasser tout le mérite. Il veut nous rassurer sur l’économie, sur la sécurité, sur la culture, sur la « pédophilie sur internet ».

Mais le mal est fait pour tous ceux qui sont un tant soit peu attentifs. Car si le second tranchant est mis en avant, notamment au niveau des média mainstream, le premier tranchant n’en reste pas moins présent et visible, notamment sur les nouveaux média. Et toute la confiance qu’est censée apporter le second tranchant est largement perdue en amont à cause du premier tranchant. Et c’est dire que pour un gouvernement, la confiance est importante!

Avant, du temps où internet n’avais pas encore pris ce rôle de nouveau média, ce premier tranchant n’était que peu visible, seulement véhiculé par quelques titres de la presse. Désormais il existe une multitude de canaux parallèles qui véhiculent, commentent et débattent les actions gouvernementales et la situation du pays (les blogs notamment). Il est fini ce temps où contrôler les média signifiait plus ou moins contrôler l’opinion publique. Les gouvernements vont devoir faire preuve de plus de transparence car s’ils ne le font pas, d’autre s’en chargeront.

Pour conclure, je dirais qu’une révolution est en cours, portée par la révolution de l’information, portée par le web, porté par internet. Censurez internet et vous obtiendrez un immense pouvoir. Oh, mais n’est-ce pas ce que le gouvernement est en train d’essayer de faire?!? (heureusement que ça va être inefficace…) Oui, notre gouvernement est un gouvernement de l’ancien temps, du temps où si l’on ne souhaitait pas dormir, il fallait se réveiller de bon matin. Cela est désormais fini. Aujourd’hui, on peut découcher en allumant simplement son ordinateur pour explorer le WorldWideWeb. Fini le temps on l’on assistait, docilement et passivement (la TV, la RO Culture). Aujourd’hui, nous voulons et pouvons de plus en plus agir (les blogs, les forums, la RW – la free culture => cf. Lawrence Lessig). Il serait temps que le gouvernement se mette à l’article. Et tout d’un coup, les mots « démocratie participative » sonnent plus profondément, trouvent un nouvel écho insoupçonné. Je ne dis pas « votez à gauche ». D’ailleurs, Mme Royale est bien loin de faire l’unanimité à gauche! Non, je dis juste que son leitmotiv de « démocratie participative » semble curieusement dans l’air du temps. De plus, eut-elle été élue, cette « démocratie participative » aurait-elle tenue ses promesses? Je ne peux ni ne souhaite vous donner une quelconque réponse, et après tout là n’est pas le sujet. Je ne souhaite retenir que le concept, l’idée.

Bref, dans ce pays, on écoute trop les lobbys et pas assez les gens compétents (rien que la CNIL par exemple!) mais surtout, on n’écoute pas assez le peuple ou du moins, semble-t-il, croit-on encore pouvoir l’endormir sur tous les sujets…

Ginklpios qui se sent de plus en plus mal à son aise dans ce pays qui commence à être franchement sclérosé.

Publicités

jeudi 1 janvier 2009

Rapport Hadopi: l’article ultime.

Filed under: NTIC,Polémique — ginklpios @ 20:57
Tags: ,

J’ai publié pas mal de billets sur le présent blog sur l’Hadopi. Ils tentaient d’expliquer mon point de vue. Ils étaient nourris de tous ce que je pouvais lire sur le sujet. Mais ils étaient subjectifs étant donné que ma flemmingite chronique m’empêche de faire l’effort (pourtant nécessaire) de citer mes sources. (Pour mémoire, ces billets sont: « J’ai honte d’être français« , « J’ai encore honte d’être français« et « J’ai honte d’être français, la nouvelle« .) Mais cet fois-ci, j’ai du matériel solide, un article qui cite ses sources: Rapport Hadopi : le piratage en ligne a détruit 10.000 emplois… fictifs ?.

[ À partir d’ici, je considère que vous avez lu l’article]

Comme vous avez sans doute pu le constater par vous-même, la lecture de l’article est presque marrante tant le Rapport Hadopi est un tissu d’allégations gratuites et injustifiées, une émanation directe des lobbies des industriels de la « culture ». Mais quand on y pense, cela n’a rien de marrant. Parce que ce texte va être ou a été distribué aux députés qu’il va lamentablement influencer afin qu’ils laissent passer ce projet liberticide. Et parce qu’il met en lumière une vérité qu’un certain nombre d’entre nous ne veut pas voir: le but du gouvernement n’est pas de servir l’intérêt des français. Que ce soit consciemment ou pas, avec profit ou pas, Christine Albanel ne sert pas les intérêts de la nation, mais ceux des majors de l’industrie « culturelle ».

Alors bien sur, je généralise quand je parle du gouvernement. L’exemple seul ne prouve rien (seul le contre-exemple le peut). Ce n’est pas parce que sur ce sujet là le gouvernement est corrompu qu’il l’est sur tous les sujets. Le problème c’est que des lobbies défendant les intérêts des industries il y en a pour toutes les industries. Et qu’il n’y a aucune raison de penser que ce que certains lobbies peuvent faire dans un domaine, d’atres lobbies ne peuvent pas le faire dans leur propre domaine. En clair, il n’est pas stupide de penser que la majeure part du gouvernement soit à la solde d’industriels.

Bref, faut peut-être que j’arrête là ma réflexion. Je ne sais pas pour combien de temps la liberté d’expression va rester à peu près respectée dans ce bon pays qu’est la France. Et je ne voudrais pas faire un mauvais rêve.

Ginklpios, qui va allumer une veilleuse pour ne pas cauchemarder.

vendredi 26 septembre 2008

Un rien d’économie et de politique.

Filed under: Polémique — ginklpios @ 19:19
Tags: , , , ,

Il y a presque un an et demi maintenant, alors que la crise des subprimes pointait le bout de son nez, je lisais je ne sais plus où qu’un célèbre économiste annonçait une très grosse crise dans les quelques mois à venir. Que la petite crise des subprimes n’était que le prémisse d’un gros bon krach boursier. A l’époque, je n’avais aucune notion d’économie – ou presque –  mais je me disais qu’une telle crise pourrait bien survenir.

Ce matin, en amphi, voilà que ma prof d’éco annonce, presque excitée, que nous nous apprêtons en effet à vivre un krach boursier. Pas de chance, Sarko, ton mandat tombe mal…

Ce qui m’étonne, c’est que ces crises semblent presque prévisibles… mais les mécaniques boursières et tout leur environnement politique sont si lentes que même en prenant conscience de l’imminence d’une crise 2 ans auparavant, la crise en elle-même semble inéluctable!

Dans le même registre, ma prof nous explique que la politique agricole commune (PAC) de l’union européenne prends exactement la même direction que celle des États-Unis, … il y a presque une dizaine d’années! Jusque là, tout va encore bien. M’enfin, quand on sait ce qui s’est passé aux US depuis en matière d’agriculture! En effet, après avoir ouvert leur marché agricole et avoir supprimé les primes couplées (c’est-à-dire les primes proportionnelles à la production, qu’on peut opposer aux primes découplées, indépendantes de toute production), ils font à présent mouvement arrière pour refaire une santé à leur agriculture. Et là, on se demande: c’est moi ou nos politiques nous font foncer droit dans le même mur que celui qu’ont heurté les US?

Ensuite, y’a les agissement du FMI (Fond Monnétaire International) et de la banque mondiale qui foutent en l’air l’économie des pays pauvres avec des objectifs affichés qui semblent diverger serieusement des objectifs sous-jacents (ceux du G8?).

Bref, là je m’engage, mais il me semble que la mondialisation est très mal foutue… et c’est qui qui paie? (Qui a dit: « ceux qui souffraient déjà »???)

PS: Parce que je suis aussi un geek: à quand l’éclatement de la bulle « web 2.0 »?

PPS: Je vous ai déjà dit qu’on était entrés dans la 6ième extinction massive la vie sur Terre (la 5ième étant celle qui a fait disparaître les dinosaures)? Et devinez qui en est la source: oui, vous avez bien deviné, c’est nous!

Ginklpios, un peu désabusé en matière de politique, ces derniers temps!

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.