Reflexio

mardi 19 février 2008

Note2be.com, les élèves notent les professeurs.

Filed under: Polémique — ginklpios @ 12:06
Tags: , , , , ,

Une affaire qui fait du bruit dans les media… comme d’habitude quand le mammouth est attaqué, il sait se faire entendre.

Mais revenons sur les faits! Le 29 janvier dernier, le site note2be.com arrivait en ligne afin de permettre aux élèves de noter leurs professeurs. Pour pouvoir noter un professeur, il faut bien entendu pouvoir l’identifier. Il était demandé aux élèves de fournir un nom, un nom d’établissement et un code postal ou un nom de ville.

Les professeurs se sont rapidement offusqué de l’existence d’un tel site! Comment est-ce que les élèves, êtres incapables d’un jugement objectif sur la qualité de leur enseignement pourraient-ils porter un tel jugement! Oui, seul le ministère doit pouvoir rendre un avis sur leur travail! A condition de prévenir avant de passer! Histoire de briefer un petit coup les élèves…

Les professeurs ont donc déposé 17 plaintes et 160 signalements auprès de la CNIL qui rendra son jugement le 6 mars prochain.

« Syndicats et parents d’élèves se sont dits indignés par ce site qui selon eux est  » l’antithèse de l’éducation et de la citoyenneté, puisqu’il est fondé sur la délation, le dénigrement et l’irrespect « . De son côté, Xavier Darcos, ministre de l’Éducation nationale, a indiqué que c’était à l’Éducation Nationale de noter les professeurs et qu’il attendait les conclusions rendues par la CNIL pour prendre les mesures qui s’imposent. » (Source: Génération NT)

La délation, le dénigrement et l’irrespect… rien que ça. Oui, parce que censurer l’avis des élèves c’est peut-être citoyen? Et puis avouons-le, mal noter un professeur, c’est lui manquer de respect! Si c’est bien le cas, alors, je n’ose pas imaginer le nombre de professeurs irrespectueux! Et puis, y’a qu’à faire un tour sur le site, 14,5 de moyenne, je trouve ça respectable! Bref, même les plus jeunes sont loin d’être incapables de juger un professeur. Il y a des bons et des mauvais professeur, ce qui est triste c’est que ce sont uniquement les bons qui savent se remettre en cause quand il y a un problème. Les mauvais , eux, s’en prennent à leurs élèves, à leur direction, aux parents d’élèves ou encore… à la CNIL…

Bill Gates conseille à la France de promouvoir l’excellence universitaire… pas facile quand tout ce qui précède est à revoir. Je balance ça comme ça, et c’est un avis personnel, mais je pense que le système éducatif, c’est le futur d’un pays. Rien de moins que ce qui forme les futurs citoyen. Oui, tous les ptiots à l’école aujourd’hui seront les citoyens de demain et je n’accepte pas de foutre en l’air tant de capacités.

Rien qu’un exemple: le bac. Y’en a qui disent que c’était plus dur avant, y’en a qui disent que c’est plus dur aujourd’hui. Je peux pas juger, en revanche, ce que je vois c’est que le niveau du bac est misérable alors que c’est aujourd’hui presque un « diplôme minimum ». J’ai été un glandeur professionnel pendant mes 3 ans de lycée, pour me retrouver avec une mention assez-bien (12 de moyenne) au bac S. Sauf que je n’ai pas révisé le bac. J’ai passé les deux semaines de révision à jouer. Et je pense que c’est tout simplement inacceptable que certains élèves ratent le bac. Le niveau est si bas que personne ne devrait à l’issue de 3 ans de lycée, en ayant bossé un minimum, le louper. Je ne remets pas en cause les élève mais l’éducation nationale, incapable de fournir aux élèves un bagage minimal.

Le débat peut même continuer par rapport à l’éducation « supérieure ». Autrefois, le bac était un diplôme presque élitiste qui devait alimenter les bancs des facs. Aujourd’hui c’est une espèce de passoire qui envoie une bonne part d’élèves vers l’échec pur et simple de leur 1ière année de fac. Non! Soit le bac permet d’entrer à la fac avec un niveau suffisant, soit on crée un nouvel examen pour rentrer à la fac. Ce système ne peut plus continuer.

Ginklpios, qui en a ras-le-bol du grand mammouth qui prend soin de lui-même plutôt que des élèves.

Publicités

3 commentaires »

  1. donne ton nom le mammouth ce fera un plaisir de mettre tous tes bulletins scolaires en nominatifs en lignes sur internet… pour tes camarades, amis, relations, assureurs, employeurs…présents et futurs

    salut idecourt

    Commentaire par martin — jeudi 21 février 2008 @ 23:14 | Réponse

  2. [Quote]Et je pense que c’est tout simplement inacceptable que certains élèves ratent le bac. Le niveau est si bas que personne ne devrait à l’issue de 3 ans de lycée, en ayant bossé un minimum, le louper. Je ne remets pas en cause les élève mais l’éducation nationale, incapable de fournir aux élèves un bagage minimal.
    [/quote]
    Passons sur note2be… C’est en entendant cela que je m’insurge. J’étais une bonne élève pas très travailleuse, j’ai eu mon bac sans réviser. Au cours de ma scolarité j’ai eu de bons et de mauvais profs. Cela n’a rien empêché… Disons que j’aurais préféré n’avoir que des bons (présents, motivés,…)…

    Et maintenant que je suis prof en ZEP, je comprends mieux l’échec scolaire. L’EN y joue un rôle, le fonctionnement des examens est à revoir, certes, mais dire : je ne comprends pas que certains ratent le bac, c’est refuser d’admettre que beaucoup d’élèves ont d’énormes difficultés contre lesquelles on ne peut pas grand chose. Et croyez moi ça me fait mal aux tripes de le dire. Je travaille depuis plus de dix ans et je suis confrontée à une misère sociale de plus en plus grande, dont le principale syndrôme est la misère intellectuelle. Nous luttons du mieux possible, l’EN met en oeuvre des batteries d’experts, des moyens, des profs en grande majorité disponibles et motivés, parfois même extrêmement bons mais la société nous flingue tout notre travail.

    Critiquer l’école, pourquoi pas. Tout peut être remis en cause… A condition que la critique soit constructive… Ce que mes élèves retiennent c’est que les profs, ceux qui ont bien bossés à l’école sont vus comme des sous merde dans notre société, critiqués, mal payés, jugés par tous… alors que les starlettes de la chanson qui ne savent pas aligner deux mots touchent des millions (rappelez vous ce sont des ados : ils pensent vraiment que la vie c’est ça!!!).

    Et puis quand on n’a pas de chauffage, qu’on se fait tabasser par ses parents, qu’on mange des chips en guise de repas, que l’arbre généalogique familiale est plutôt …mmm… disons compliqué, qu’autour de soi, pas un adulte ne travaille plus de deux mois dans l’année, que déclarer un boulot c’est perdre de l’argent… Vous croyez que cela motive.

    Bonne élève, je ne comprenais pas les difficultés des autres. A présent je les constate et je tente de remplir le tonneau des Danaïdes, je pousse un rocher qui dévale la pente dès qu’il est en haut…

    Comprenne qui pourra…

    Christine

    Commentaire par Xine — mardi 26 février 2008 @ 8:11 | Réponse

  3. Bonsoir,

    tout d’abord désolé de ne répondre que maintenant, mais je ne croyais plus que quelqu’un poste un commentaire sur ce blog. ^^

    @Martin, ça ne me gênerais pas que mes notes soient publiées. Je les assume pleinement même mes 2,3 en maths en prépa…

    @Christine, je suis ravi d’avoir l’avis d’une personne concernée par cette polémique!
    J’ai posté ce message (et plus particulièrement la citation que vous avez sélectionnée) alors que l’actualité parlait de la réforme sur l’enseignement en primaire pour remonter le niveau à l’entrée en 6ième qui semble se dégrader d’année en année. Or vous conviendrez que l’enseignement dispensé à l’école primaire forme la base sur laquelle seront accumulées toutes les autres connaissances. En parlant de l’incapacité de l’EN à fournir un bagage minimal aux élèves, je pensais à cela et je faisais du même coup une généralisation abusive (je sais, c’est un pléonasme, mais c’est pour être plus clair 😉 ).

    En ce qui concerne la perception des élèves qui ont des bonnes notes par les autres élèves: je pense que la société française à un problème de ce point de vue: elle rabaisse les meilleurs élèves au lieu de les pousser et d’en faire des exemples. Je pense depuis longtemps que ce mécanisme est malsain. Surtout quand il atteint l’EN qui au lieu de pousser les élèves moyens vers le haut, se contente d’abaisser le niveau des épreuves (notamment de celles du bac).
    D’après un ami qui a vécu quelques années au USA, l’ambiance est toute autre, la tête de classe est beaucoup moins repoussée par le reste de la classe et elle est même parfois perçue positivement. Ca me parait beaucoup plus sain.

    Pour finir, il est évident que l’environnement social et familial de l’élève est primordial. Je remercie d’ailleurs ma mère de m’avoir suivi à l’école primaire, ce qui m’a permis de bien m’en sortir plus tard. Mais l’exemple que vous donnez est loin d’être représentatif, même en ZEP. Dans ces cas là, ce n’est pas en agissant sur les élèves mais sur leur parents qu’on pourra obtenir des résultats. Quand les parents parlent à peine le français, n’ont aucune notion de mathématiques au delà de la multiplication et ne perçoivent pas l’importance de l’éducation dans l’avenir de leur progéniture, un enfant qui arrive à s’en sortir à l’école est une exception. Il ne serait pas forcément stupide de donner quelques « cours » à ces parents. Ensuite, je sais pas quelles dispositions il faudrait prendre pour les faire venir, mais ça ne semble pas irréalisable!

    Ginklpios

    Commentaire par ginklpios — samedi 1 mars 2008 @ 19:49 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :