Reflexio

samedi 26 janvier 2008

Un combat qui ne devrait pas avoir lieu.

Avez-vous déjà entendu parler de créationnisme ou d’Intelligent Design?

Ce sont deux théories de la formation du monde et de son évolution (ou pas) au cours du temps.

Dans ses grandes lignes, la première, dite théorie de la Création, relate l’histoire de la création à partir de rien du monde en 6 jour par le dieu des monothéistes (chrétiens, juifs et musulmans – dans l’ordre alphabétique). Cette théorie indique que le monde aurait été créé il y a entre quelques milliers d’années (le 23 octobre 4004 av. J.-C. selon James Ussher) et quelques milliards d’années (pour ceux qui ne contestent pas la datation scientifique de la formation de la Terre). Ils ont en communs de nier toute forme de transformisme dans l’histoire des êtres vivants; i.e. que les êtres vivants ont été créés tels qu’on les trouve encore aujourd’hui et qu’ils n’ont jamais changé, de quelle manière que ce soit.

La seconde théorie, élégamment appelée Intelligent Design est une théorie plus lâche par rapport aux 3 principales religions monothéistes. Elle accepte la notion de transformisme mais selon elle, cette évolution des êtres vivants ne pourrait qu’être guidée par un esprit mu par la volonté d’aboutir sans doute à notre espèce et non par le plus vide des hasards.

Le problème, vous le voyez sans doute, provient du fait que depuis 2 siècles, une théorie scientifique se propose d’expliquer l’évolution des êtres vivants et qu’elle contredit la Genèse (mythes fondateurs des religions judéo-chrétiennes) et sans doute certains éléments de l’islam (ne connaissant pas les mythes des 3 religions, je ne m’avancerais pas plus!).

Lorsque l’on contredit un croyant, la première chose qu’il fait c’est d’essayer de vous convaincre que vous avez tort et qu’il a raison. C’est le combat mené par les tenants de la théorie de la Création. Ce combat est totalement infondé. En effet, il est inutile de confronter deux théories n’appartenant pas au même domaine du savoir: un mythe religieux fondé sur des écrits qui font autorité (encore que…) et une théorie scientifique élaborée à partir de faits observables. Pourquoi me direz-vous, ne peut-on pas les opposer? un argument est un argument! Comme ces 2 théories n’appartiennent pas au même domaine de connaissance, les arguments de leurs défenses appartiennent eux aussi à 2 domaines différents. Aucune confrontation ne peut être espérée entre les arguments d’un tel débat qui est donc totalement stérile.

En réaction, certaines personnes ont voulu mettre la théorie créationniste sur le plan scientifique afin de pouvoir engager un véritable débat. De cette intention est né l’Intelligent Design. Se voulant être une théorie scientifique, l’ID se doit de respecter les faits. Comme les sciences paléontologiques sont largement acceptées dans le monde scientifique, il n’était pas raisonnable de les contredire. L’ID accepte donc la notion de transformisme et la datation scientifique de la formation de la Terre. En revanche, l’idée fondatrice de l’ID est que la complexité actuelle des êtres vivants est telle qu’elle n’a pas pu être engendrée par le plus pur des hasards. (Petit rappel: selon les théories darwiniennes – et oui, il y en a plusieurs variantes! – le hasard est le moteur de la variation et donc de l’évolution – grâce à la sélection). Il faut donc y voir l’action d’un grand penseur capable de modeler les êtres vivants. Et c’est la que se situe le chiasme entre cette théorie et la science: cette hypothèse n’est pas du tout testable. Ce n’est rien de moins qu’une allégation qui n’a aucun poids scientifique. Pour une théorie qui se veut scientifique, contenir une telle hypothèse fondatrice invérifiable, c’est se voir réfuter par le monde scientifique entier! En effet, la définition épistémologique d’une théorie scientifique intègre depuis Karl Popper le critère de réfutabilité. De plus, si on analyse plus profondément les sources politiques et financières de cette théorie, on se rend vite compte que les intentions des tenants de cette théorie n’ont pas pour seul objectif de faire avancer la science… (source: wikipedia ). Les tenants de l’ID s’engagent donc dans un combat malsain en essayant de tromper le grand public en se faisant passer pour une théorie scientifique.

Ces deux combats qui ne sont en fait que 2 batailles d’une même guerre stérile ne devraient pas avoir lieu. Les croyances religieuses et les connaissances scientifiques ne sont pas confrontables. Aucun débat entre les 2 ne peut être fondé.

Mais puisque de toute manière, aucune guerre ou presque n’est fondée et que pourtant toutes ou presque sont menées, je vous invite à défendre la science non pas en réfutant la doctrine, puisque cela n’est pas possible, mais en convaincant de la stérilité du combat.

Comme certains l’ont dit: Peace and love.

Ginklpios, qui se demande si la paix est réellement possible – Si vis pacem, para bellum.

Publicités

Un commentaire »

  1. Hello, bravo pour votre article très remarquable! Je suis captivé par ce theme. Grâce à votre blog que je viens découvrir, je vais en apprendre davantage. Amicalement.

    Commentaire par Garland Bordeleau — dimanche 10 avril 2016 @ 16:10 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :